L’atelier spécialisé du canton du Valais

Image

Portrait de nos collaborateurs

L’artisanat des aveugles est l’héritier d’une longue tradition en Suisse. Il a occupé pendant longtemps une place importante dans notre société, avec ses métiers classiques pour aveugles, à savoir les tisserands, brodeurs, brossiers, pinceautiers et vanniers. Malheureusement, l’importance et la réputation des ateliers n’ont cessé de décroître au cours des dernières décennies. Aujourd’hui, il n’existe pour ainsi dire plus d’ateliers classiques privés pour aveugles en Suisse.

L’Atelier suisse des aveugles et malvoyants

Il y a actuellement plus de 300 000 aveugles et malvoyants en Suisse, et leur nombre ne cesse d’augmenter. Leurs chances d’obtenir un travail sur le marché du travail de secteur primaire sont très limitées. Beaucoup de personnes aveugles et malvoyantes n'ont non seulement pas de travail, mais aussi aucune perspective. Elles aspirent à un emploi intéressant, sans pouvoir en trouver. Elles veulent gagner leur vie et non pas uniquement dépendre des autres. La prestation de l’AI couvre une prise en charge qui garantit les besoins vitaux. Mais l’être humain aspire à plus, il veut donner un sens à sa vie. Il désire donc également trouver une place et une reconnaissance dans notre société. En outre, chacun a des besoins allant au-delà du minimum, d’ordre culturel par ex. Les aveugles et les malvoyants veulent aussi avoir les ressources financières nécessaires pour pouvoir participer par leurs propres moyens à la vie sociale et culturelle normale.

Depuis plus de dix ans, l’Atelier suisse des aveugles et malvoyants renoue avec l’ancienne tradition de l’artisanat des aveugles et redonne l’opportunité aux déficients visuels dotés de talents manuels d’exercer un métier dédié aux aveugles. En l’occurrence, l’artisanat des aveugles propose exclusivement des professions et activités, adaptées aux personnes aveugles ou malvoyantes profondes. Ces métiers permettent aux aveugles et aux malvoyants, n'ayant pas ou peu de capacité visuelle, d’effectuer le travail par le toucher. Le brossier aveugle peut ainsi parfaitement accomplir son travail parce qu’il a tout ce dont il a besoin toujours au même endroit et à portée de main et que chaque brosse se fabrique selon le même principe.

Über uns

Pour ce faire, nous avons été accompagnés par le Service du développement économique (SDE) du canton du Valais qui a encouragé vivement et activement l’implantation de notre atelier à Brigue.

Depuis notre siège à Brigue, notre objectif est de donner à l’échelle nationale une chance de s’insérer ou de se réinsérer dans la vie professionnelle à tous les aveugles et malvoyants qui, adroits de leurs mains, sont à la recherche d’un emploi. En raison de la distance, chaque aveugle ou malvoyant n’a pas la possibilité de se rendre à l’atelier. Ici aussi, il y a moyen d’y remédier. Les travailleurs à domicile produisent à la maison. C’est pourquoi, où que ce soit en Suisse, nous amenons le travail à nos artisans. À domicile ou par petits groupes de production, ils ont ainsi la possibilité de trouver un emploi dans leur environnement familier.

La mission de l’atelier est de fabriquer des balais et des brosses par insertion classique à la main des matières fibreuses et de diffuser partout en Suisse ces produits estampillés «travail de qualité exécuté par un aveugle». La gamme de production s’élargit par des articles saisonniers, comme des décorations en bois ou en verre. En outre, nous sommes fiers d’employer des tricoteurs qui produisent des chaussettes et des bas de haute qualité. À cette fin, du personnel voyant s’avère bien entendu aussi nécessaire. La production est cependant assurée par les artisans aveugles et malvoyants.

Qu’ils soient aveugles de naissance, qu’ils le soient devenus plus tardivement ou qu’ils soient malvoyants, sous la houlette du personnel qualifié, même les profanes font l’apprentissage de leur nouvelle activité et reçoivent une formation approfondie. Il existe bien sûr la possibilité de faire des essais et des stages pour initier les intéressés à ces professions. L’Office cantonal de l’AI et le Département de la santé, des affaires sociales et de l’énergie nous accompagnent depuis le début pour garantir une prise en charge maximale.

Über uns

Aux premiers rangs des responsables de la mise en œuvre de nos objectifs, citons le Groupe Régional Valais (GRV) de l’Union suisse des aveugles qui apporte ses contacts, ses expériences et ses membres intéressés et la SA Arbeitsring anerkannter Blindenwerkstätten-Schlich qui fournit son expérience de plus de 80 ans en matière de direction d’ateliers d’aveugles. En tant que SBSW, nous sommes maintenant membres permanents d’une organisation européenne d’entraide pour aveugles et malvoyants. En Allemagne et en Autriche, les ateliers de cette organisation emploient plus de 300 aveugles et malvoyants dans les métiers classiques des aveugles, tels que tisserands, brodeurs, tricoteurs, pinceautiers et vanniers, chandeliers (ou ciriers), potiers et bien sûr brossiers. Le métier de brossier a été la première profession que nous ayons nous aussi proposée en Suisse pour les personnes aveugles et malvoyantes. Entre-temps, les potiers, les tricoteurs et les menuisiers s’y sont ajoutés.

Sans votre aide personnelle, tous nos efforts sont vains. En achetant nos produits, vous faites en sorte que nos artisans et artisanes aveugles et malvoyants aient un emploi permanent et sûr. Faites-leur sentir qu’ils ne sont pas inutiles, qu’ils sont capables de créer quelque chose, de fabriquer un produit de qualité avec leurs mains et de participer à la vie productive de la société. Le travail procure à l’aveugle un rayon de lumière sur le chemin de sa propre réalisation, et, pour nous, c’est encore l’être humain qui prime et non pas la machine. Étant donné que le Groupe Régional Valais de l’Union suisse des aveugles est copropriétaire de SBSW GmbH, en nous aidant nous, en achetant des articles fabriqués par les aveugles, vous apportez en même temps votre soutien financier au travail du groupe régional. Sa vocation première est d’aider les personnes aveugles et malvoyantes à jouir de la plus grande indépendance possible d’un point de vue matériel, social et culturel. Vous aidez ainsi tous les aveugles et malvoyants, y compris les personnes étrangères à l’entreprise, et celles qui n’exercent pas (ou plus) d’activité professionnelle.

Über uns

Nos sites d’implantation

Union suisse des aveugles

Groupe d’entraide pour aveugles et malvoyants

L’objectif premier de l’Union suisse des aveugles est de contribuer à la plus grande indépendance possible des personnes malvoyantes ou aveugles au niveau matériel, social et culturel, car une déficience visuelle ou la cécité change très radicalement la vie des personnes qui en sont atteintes et de leur entourage.

Une «aide à l’entraide» est proposée dans les groupes régionaux. Afin de favoriser les contacts et l’entraide, des manifestations culturelles et sociales sont régulièrement organisées dans les groupes régionaux. Occasions données aux aveugles et malvoyants de reprendre courage par des contacts interpersonnels et d’acquérir une nouvelle joie de vivre.

En plus de l’assistance mutuelle entre les personnes affectées, des professionnels spécialisés sont employés dans nos centres de conseil. Les offres de réadaptation et de conseil social adaptées aux malvoyants contribuent beaucoup à l’autonomie et à l’intégration sociale. Ces services sont gratuits pour toutes les personnes malvoyantes ou aveugles, mais aussi pour les non membres et l’entourage.

Union suisse des aveugles
Groupe régional du Valais
Ernst Lochmatter
Ejiuwäg 1, 3942 Niedergesteln
Téléphone: 027 934 20 73
E-mail: ernst.lochmatter@gmail.com
www.blind.ch

Images de l'atelier

Einblicke in unser WerkstattlebenAperçu du quotidien dans nos ateliers

1 / 20

Herstellung von Rosshaarbesen im HandeinzugFabrication de balais en crin de cheval par insertion à la main

2 / 20

"Jedes einzelne Bündel wird von Hand in jedes Loch eingezogen und fest verdrahtet"Chacune des touffes est insérée à la main dans les perforations puis fixée à l'aide de fils de fer

3 / 20

Alle Bündel werden mit viel Fingerspitzengefühl und Tastsinn genau erfasstToutes les touffes sont saisies avec précision, doigté et un grand sens tactile

4 / 20

Herstellung von Handfegern aus Arengafasern im Handeinzug mit Hilfe eines pneumatischen BündelabteilersFabrication de balayettes en fibres d'arenga par insertion manuelle à l'aide d'un portionneur de touffes pneumatique

5 / 20

Durch das mehrfache Schneiden auf einer Schneidemaschine werden alle Rosshaare auf eine Länge gebrachtTous les crins de cheval sont égalisés par des tailles répétées à l'aide d'une machine de coupe

6 / 20

Nach dem Schneiden werden alle losen, überflüssigen Rosshaare per Hand ausgekämmtAprès la coupe, tous les crins superflus et non fixés sont enlevés à la main

7 / 20

Verpacken eines Rosshaarbesen in eine Schutzschachtel, damit keine Bündel auf dem Versandweg geknickt werden.Emballage d'un balai en crin de cheval dans un carton de protection pour éviter l'endommagement des touffes pendant le transport.

8 / 20

Montage eines Deckels auf einen StraßenbesenMontage d'un cache sur un balai de cantonnier

9 / 20

Es wird alles fest verschraubtLe tout est vissé

10 / 20

Mit Messingnägeln wird der Deckel eines Handfegers fest montiertLe cache d'une balayette est fixé à l'aide de clous en laiton

11 / 20

Die Strickmaschine für die Herstellung hochwertiger StrumpfwarenLa machine à tricoter pour la fabrication d'articles de bonneterie haut de gamme

12 / 20

Einfädeln des StrickgarnsEnfilage de la laine à tricoter

13 / 20

Verknoten von Fadenenden des StrickgarnsNouage des extrémités des fils

14 / 20

Der fertige Strumpf wird entnommenOn enlève la chaussette finie

15 / 20

Die Strumpf-NähmaschineMachine à couture pour chaussettes

16 / 20

Das offene Ende des Strumpfes wird auf einer speziellen Nähmaschine zum Nähen per Hand aufgezogenL'extrémité ouverte de la chaussette est enfilée à la main sur une machine à coudre spéciale

17 / 20

Flechten eines EinkaufskorbesTressage d'une corbeille

18 / 20

Flechten eines KorbhenkelsTressage d'une anse

19 / 20

Der Henkel wird mit dem Korb fest verbundenL'anse est fixée à la corbeille

20 / 20

01 Impressionen
02 Impressionen
03 Impressionen
04 Impressionen
05 Impressionen
06 Impressionen
07 Impressionen
08 Impressionen
09 Impressionen
10 Impressionen
11 Impressionen
12 Impressionen
13 Impressionen
14 Impressionen
15 Impressionen
16 Impressionen
17 Impressionen
18 Impressionen
19 Impressionen
20 Impressionen

© Atelier Suisse des Aveugles et Malvoyants

Cookies make it easier for us to provide you with our services. With the usage of our services you permit us to use cookies.
More information Ok